Le projet

L’Arbre aux Hérons, un projet fou !

Ce projet, imaginé par François Delaroziere et Pierre Orefice est le nouveau défi des Machines de l’île et de la compagnie La Machine. Ce que nous partageons aujourd’hui c’est l’aventure de sa construction, jusqu’à son inauguration.

Il sera habité par un Bestiaire mécanique et surmonté de deux majestueux Hérons. Jamais le rêve d’enfant de voler sur le dos d’un oiseau n’avait pris vie. Il sera ainsi possible d’embarquer dans les Hérons pour un lent vol circulaire à 40m de haut…

Le plus grand arbre urbain de la terre s’enracinera dans un jardin extraordinaire au cœur de la ville dans une carrière creusée dans le granit noir du sillon de Bretagne.

La Carrière Misery a contribué, depuis le XVIème siècle, à construire la ville de Nantes (ponts, bâtiments et pavages des rues) et à la minéraliser… Puis de 1900 à 1985, le site était occupé par une grande brasserie. Elle a été détruite par étapes entre 1987 et 1995. Depuis, sur ses fondations s’est progressivement installée une friche thermophile. Par la suite, dans cette carrière ont été envisagés différents projets de construction d’immeubles, d’hôtels … et même le passage d’un boulevard mais aucun n’a abouti.

En 2016 la nouvelle Maire de Nantes Johanna Rolland, répondant à la volonté de préserver et valoriser cet espace remarquable, propose un changement d’affectation dans le cadre du grand projet du bas Chantenay rives de Loire, en créant un nouveau « jardin extraordinaire » et en plaçant l’Arbre aux Hérons (œuvre imaginée par François Delaroziere et Pierre Orefice) dans ce futur écrin de verdure.

Située à la porte d’entrée géographique et historique de ce grand projet urbain, la Carrière devient ainsi l’élément central de l’étoile verte métropolitaine. Dominée par une promenade ouvrant sur le plus beau point de vue sur la Loire, Trentemoult, le port de Nantes et l’emblématique grue grise, le jardin extraordinaire et les frondaisons de l’Arbre aux Hérons constitueront un poumon vert dans ce quartier construit et industriel.

L’ensemble du Jardin et de l’Arbre magnifieront cette arène granitique et cet ensemble constituera alors une référence en termes de déminéralisation et de végétalisation d’un espace urbain.

L’apport de milliers de mètres cubes de terre a permis d’implanter ce jardin et de donner des conditions idéales de développement à une riche gamme végétale. De la même façon une nouvelle cascade et les premiers plans d’eau ont créé ainsi des zones humides propices à l’arrivée d’une faune et d’une flore beaucoup plus diversifiées que dans l’état initial trop peu fertile. Cette Carrière orientée plein sud, en partie abritée des vents dominants dispose déjà d’un microclimat et devient un écosystème dynamique.

L’Arbre n’est pas implanté sur une grande dalle en béton imperméable, mais sur des micros-plots encastrés dans le granit recouverts de terre végétale. Il procurera une ombre bienfaisante au futur jardin crée à ses pieds en lieu et place de l’actuelle dalle coulée au début du XXème. Toute la surface sous les branches de l’Arbre sera ainsi végétalisée et de nouveaux arbres traverseront les branches basses en retrouvant des conditions de culture propices. Les centaines de points de végétation installés dans les 3 niveaux de branche des jardins suspendus renforceront encore la diversité de cet écosystème. Au total, 4 niveaux de plantations se déploieront sur l’emprise au sol de l’Arbre en créant autant de diversités de milieux et d’expositions.

Cet arbre sera ainsi une véritable arche végétale et un lieu d’expérimentation dédié à l’architecture verte.

L’art dans la ville, accessible à tous

Comme le Grand Eléphant des Machines qui a tous les attributs de ce grand mammifère, cet Arbre dans ce jardin extraordinaire sera un gardien de la biodiversité dans la ville. Il surplombe un espace de convivialité et il est un symbole à la fois d’enracinement et d’élévation.

S’asseoir sur un banc, regarder l’Arbre et le décollage des Hérons, cette générosité comme pour le Grand Eléphant est naturelle, nous sommes dans l’espace public. Les Machines de l’île donnent à voir leurs principales attractions librement.

Près de 5 000 visiteurs par jour (500 000 par an) pourront faire la visite des Jardins suspendus et un vol de Hérons. Le jardin est accessible à tous librement.

Pour partager ce projet, il faut être persuadé que cette œuvre artistique implantée dans l’espace public aura un impact fort dans la ville. L’art dans la ville, accessible à tous est un moteur du développement de Nantes. Mais surtout, cet Arbre donnera à Nantes une visibilité mondiale et renforcera l’image d’une ville inventive. Nantes a cette légitimité, l’aventure des Machines de l’île, le dynamisme culturel de Nantes et le Voyage à Nantes y ont largement contribué.

Ce défi ne sera réalisé que s’il est collectif

Du financement participatif à l’engagement des entreprises sous forme de partenariat et mécénat, sa réalisation doit rassembler toutes les énergies aux cotés de Nantes Métropole et des collectivités.

Toutes les grandes métropoles œuvrent pour être attractives. Nantes a une originalité qui tient à sa capacité d’imaginer et d’inventer. Cette image est profitable en premier lieu à celles et ceux qui entreprennent à Nantes.

Non seulement les entreprises bénéficieront du retour d’image et de la plus grande attractivité de Nantes, mais ils en seront les acteurs. Ensemble nous portons cet avenir.

Un projet en partage

L’aventure de l’Arbre aux Hérons commence par sa conception et sa construction. Il s’agit d’un véritable chantier spectacle.

Quatre années d’études et de travaux, c’est ce défi qu’il faut partager aujourd’hui. C’est la plus belle partie de cette aventure.

Cela a été une des raisons du lancement dès le début 2018 du financement participatif sur Kickstarter. Nous allons écrire cette histoire en temps réel et la livrer chapitre par chapitre à tous nos donateurs et à tous les salariés de nos partenaires.

Les nantais ont découvert en 2019 la première partie du jardin extraordinaire de la Carrière, puis ils pourront assister au montage de l’Arbre depuis les belvédères au sommet de la carrière.

Présentation détaillé du projet (lien)

Teaser Étude de l’Arbre aux Hérons 2021

Présentation des auteurs et des Machines de l’île (lien)

La Compagnie La Machine est le constructeur de cette œuvre et orchestre les contributions des entreprises qui apportent leurs compétences.

Le financement de l’Arbre aux Hérons et le Fonds de dotation.
L’Arbre aux Hérons sera financé par Nantes Métropole (1/3 du budget), par d’autres partenaires publics (1/3 du budget) dont la Région Pays de la Loire et des partenaires privés (particuliers et entreprises) pour l’autre tiers.

Le Fonds de Dotation Arbre aux Hérons a été créé en novembre 2017 afin de réaliser la collecte de ces fonds privés et de mettre en œuvre des partenariats inédits à imaginer pour les entreprises lors de la construction de ce projet extraordinaire.